Effondrement et capitalisme

Nous sommes face à un processus d’effondrement global des écosystèmes planétaires déjà engagé qui, à court ou moyen terme, va affecter gravement la vie de l’ensemble des humains si nous ne faisons rien. Ce processus d’effondrement écologique est le fruit d’un emballement du système économique mondialisé dont nous dépendons.

Ce système économique, fondé sur la consommation et la production de masse et la concentration des profits dans les mains des investisseurs, est aussi responsable du creusement exponentiel des inégalités et des tensions à l’échelle internationale.

Comme pour sceller la toute-puissance de ce système dévastateur, les accords de libre échange de type TAFTA, négociés et signés partout sur la planète, veulent interdire aux institutions démocratiques de prendre toute décision qui impacterait négativement les bénéfices attendus par les investisseurs internationaux. Ces accords s’ajoutent à la privatisation de la dette des Etats qui se trouvent ainsi soumis à la notation d’agences privées, autorisant les banques à décupler les taux d‘intérêt sur la dette en cas de notation défavorable.

Ce système injuste qui propulse l’humanité vers un chaos annoncé, c’est le système capitaliste aujourd’hui mondialisé. Il est fondé sur l’appropriation d’une part importante de la richesse générée par le travail humain au profit de celles et ceux qui possèdent les moyens d’investir. De génération en génération, ce système a permis aux plus riches de s’enrichir, jusqu’à pouvoir former des consortiums nationaux puis internationaux. Aujourd’hui, l’objectif de ces surpuissances économiques et financières mondialisées est de multiplier encore leurs profits, en imposant leurs règles aux institutions et aux Etats, à contre sens de l’intérêt collectif.

Si nous voulons reprendre les rênes de notre avenir commun, et éviter le chaos écologique autant que les déchirures sociales et meurtrières, nous devons trouver une voie démocratique pour en sortir au plus vite.

La voie coopérative, écologique et solidaire

Cette voie existe. Elle est en émergence et se développe à travers de multiples expériences à petite échelle sur tous les territoires et tous les continents. Face à la gravité des défis écologiques et sociaux actuels, il nous appartient de nous y engager à grande échelle, pour en faire la base d’un nouveau fonctionnement sociétal qui nous permettra de vivre demain, ensemble et solidaires sur une Terre vivante et belle.