Qui sommes-nous

Notre petit groupe s’est constitué dans le secteur de l’Ondaine, petite vallée française à l’Ouest de St Etienne dans la Loire. C’est une ancienne vallée minière et sidérurgique qui a gardé son coeur ouvrier, bien que l’industrie lourde ne soit plus vraiment présente dans le tissu économique et social local.
Les premiers d’entre nous se sont retrouvés à travers leur implication ou leur soutien à un projet de coopérative de distribution de produits biologiques, avec fabrication de pains au levain, où les producteurs bios du secteur assurent près d’un tiers des approvisionnements. Cette coopérative, sous statut SCIC (Société Coopérative d’Intérêt Collectif), aujourd’hui membre actif du réseau BIOCOOP, s’est construite avec l’objectif spécifique de fonctionner en cogestion, avec partage des responsabilités et des salaires www.lesartisons-coop.eu. Elle a vu le jour et peut se développer aujourd’hui grâce à un capital collectif sans dividende, en s’appuyant sur la participation active et conviviale des associés bénévoles qui s’y engagent.
Au delà de la participation à la vie de la coopérative, un petit groupe a choisi de constituer une association plus politique, souhaitant prendre en compte les enjeux globaux auxquels il nous semblait important de pouvoir répondre. L’idée de promouvoir la création d’un syndicat citoyen altermondialiste a été un premier élément fédérateur de cette petite association locale. Puis nous nous sommes mobilisés contre les accords de Libre Echange avec les USA et le Canada. Ces accords de Libre Echange nous obligent à rapprocher notre conscience écologique d’une analyse critique plus radicale concernant le système de domination sociale et économique qui sévit sur l’ensemble de la planète. Si nous voulons nous opposer efficacement au dérèglement climatique, à la disparition de la biodiversité et à l’extinction du vivant qui menace la survie de notre humanité, nous devons faire barrage au projet de domination prédatrice d’une minorité de plus en plus riche et puissante, aux dépens d’une majorité de plus en plus pauvre, écrasée, soumise ou complaisante.
Pour autant, nous ne souhaitons pas nous inscrire dans une perspective uniquement politique. L’implication dans les institutions démocratiques est indispensable pour pouvoir mettre en oeuvre un projet politique alternatif à une échelle nationale ou internationale. Mais cette alternative politique ne nous semble pas pouvoir exister sans être portée par une volonté citoyenne indépendante et déterminée. De notre point de vue, cette volonté collective sera d’autant plus forte qu’elle sera fondée sur des expériences alternatives concrètes, capables de répondre aux besoins des populations sur leurs secteurs de vie.
Nous défendons donc l’idée que ce qui sera mis en oeuvre à grande échelle demain doit se construire dès aujourd’hui et se multiplier ici, maintenant et en tout lieu. Selon nous, ce qui manque aujourd’hui, aux alternatives concrètes mises en oeuvre, c’est une stratégie collective d’action et de développement qui puisse leur donner une portée globale à la hauteur des enjeux et des changements nécessaires.
C’est à ce manque que nous voulons essayer de répondre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *