TRANSITION CITOYENNE

S’inscrire dans le mouvement de transition citoyenne

La valorisation des alternatives locales, comme bases d’une transformation économique et sociétale globale, est aujourd’hui mise en avant par nombre d’organisations citoyennes. Nous nous inscrivons logiquement dans cette dynamique plurielle, en choisissant d’en être un acteur solidaire, en synergie avec les autres.

Nous avons déjà évoqué le mouvement des colibris et celui des villes en transition dont nous sommes proches et partenaires.

Nous pensons aussi particulièrement à Alternatiba.

Par l’organisation de « villages des alternatives », festifs et militants, au coeur des villes où il s’implante, Alternatiba se donne pour objectif :

  • de montrer que les alternatives sociales et écologiques existent et qu’elles sont à notre portée, créatrices d’emploi, porteuses d’un monde plus humain, convivial et solidaire ;
  • d’interpeller les dirigeants sur les conséquences dramatiques de l’absence d’un accord international ambitieux, efficace, contraignant et juste sur le climat ;
  • d’appeler les populations à mettre en route, sans plus attendre, la transition sociale, énergétique et écologique nécessaire pour éviter le dérèglement profond et irréversible des mécanismes du climat.

Alternatiba s’est développé dans le but de mettre en valeur les alternatives à l’occasion de la COP 21 à Paris en Décembre 2015.

Avec l’association basque Bizi, Alternatiba a été l’un des acteurs engagés du collectif ANV COP21, organisant une série d’actions 100% non violentes à l’occasion de la conférence de Paris.

Durant l’année 2015, ANV COP21 a coordonné la réquisition de 193 chaises à travers la France dans les banques les plus gourmandes de paradis fiscaux. Il s’agissait d’affirmer par ces actes de désobéissance civique que l’argent de la transition écologique existe bien et qu’il suffirait d’appliquer les lois contre l’évasion fiscale pour le récupérer.

Cette recherche active de complémentarité entre le développement des alternatives et les actions symboliques de désobéissance non-violente face au système qui pousse l’humanité à sa perte nous semble essentielle. Nous partageons pleinement les objectifs d’Alternatiba, de Bizi et d’ANV COP21. Nous souhaitons pouvoir croiser nos chemins et nos engagements, en leur proposant d’intégrer s’ils le souhaitaient nos propositions et moyens de développement des alternatives coopératives au sein de leur propre mobilisation.

D’autres mouvements nourrissent des aspirations communes ou proches des nôtres. Avec les colibris, les villes en transition et Alternatiba, nous les retrouvons notamment parmi les membres du Collectif pour une Transition Citoyenne : La NEF, Terre de Liens, Enercoop, Energie partagée, Biocoop, le mouvement  des AMAP, le réseau Cocagne, les Amis de la Terre, ATTAC et le collectif Roosevelt en font partie et sont parmi les partenaires avec lesquels nous souhaitons construire et partager nos engagements et nos choix d’action concrète.