Dernières actions Ma Ville hors TAFTA et CETA

Photo Rassemblement 20 fev 2016

Nous étions 25, samedi 20 février 2016 devant la mairie de Firminy pour le lancement de la campagne « ma ville hors TAFTA ».
Le maire de Firminy, le premier adjoint d’Unieux et des élus de Fraisses étaient présents.

Article de presse 20 février 2016 Le Progrès

Tract 20 février 2016

Dans le cadre de la campagne nationale d’action

« Ma ville Hors TAFTA, CETA, et TISA »

nous sollicitons les communes qui ont signé en 2015 une motion d’opposition à ces accords internationaux.
• CETA : accord de libre échange signé entre l’Europe et le Canada, en cours de ratification
• TAFTA : accord de libre échange en négociation entre l’Europe et les USA
• TISA : accord de libre échange pour la commercialisation des services en négociation entre 25 pays ou groupes de pays, dont l’Europe et les USA

Avec elles, nous souhaitons faire connaître les raisons de faire barrage à ces traités qui mettent en danger la démocratie, les droits sociaux, les services publics, l’agriculture paysanne, la santé, l’écologie et la lutte contre le réchauffement climatique.

Dans l’Ondaine, quatre communes ont affirmé leur opposition ou leurs inquiétudes concernant le TAFTA : Firminy, Unieux, La Ricamarie et Fraisses.
Dans la Loire, Pélussin, Burdignes, La Talaudière, Sorbiers et St Michel sur Rhône se sont jointes au mouvement.
Et dans la proche Haute Loire, les villes d’Aurec sur Loire et de St Didier en Velay se sont aussi déclarées symboliquement « zone hors Tafta ».

Nous demandons à toutes ces communes de participer à la campagne « ma ville hors TAFTA, CETA et TISA » en mettant en oeuvre les quatre actions suivantes :

  • adresser au premier ministre une lettre affirmant leur position face à ces accords, accompagnée de la motion votée par leur conseil municipal.
  • apposer aux entrées de leur ville des panneaux « Ville hors TAFTA » proposés par le collectif national Stop TAFTA.
  • publier dans un prochain bulletin municipal un article expliquant les enjeux de ces accords de libre échange en cours de négociation.
  • d’organiser sur leur commune, avec les associations locales impliquées dans le collectif Stop TAFTA, une réunion publique d’information citoyenne sur ces projets qui engagent dangereusement notre avenir commun.